EAN13
9782268025742
ISBN
978-2-268-02574-2
Éditeur
Éditions du Rocher
Date de publication
Collection
BROCELIANDE
Nombre de pages
374
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
523 g
Langue
français
Code dewey
299.16
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Il est habituel de chercher les références des mythes occidentaux chez les Celtes. Myriam Philibert remonte le temps plus loin, bien plus loin, et nous plonge en pleine période postglaciaire afin de découvrir la source originelle de l'imaginaire. Après avoir rapidement dressé l'état du monde au postglaciaire, elle confronte le lecteur à la mentalité de l'homme de l'époque pour qui chaque geste engendrait la sacralité. De fait, le domaine de la mort où règne la déesse et la déification du roi sont significatifs. Toutefois, le sacré ne s'arrête pas à ces hautes interrogations puisque le chasseur et le guerrier avec leurs armes divinisées se métamorphosent en héros tandis que le monde agraire annonce des rites de fécondité amplifiés par les fonctions royales. Tout cet univers est agencé de sorte à exprimer sur terre une magie qui transcende la société en sa totalité. Enfin, toujours en illustrant le propos de fresques et gravures, l'auteur nous initie au sens du symbole pratiqué par ces peuples qui créèrent une esquisse de cosmogonie. De la conception d'un oeuf cosmique au banquet des Immortels, ces hommes que d'aucuns prétendent primitifs élaboraient déjà une création de l'Univers.

L'époque postglaciaire correspond à une mutation profonde des idéaux de l'homme et la "révolution" néolithique n'est pas un vain mot, qui se cantonne à des bouleversements technologiques. Voici en effet un moment de changement dans les relations entre l'homme et le divin. --Jean-Marc Savary